• Alain Mihelic

Bonbons et Confiseries Soviétiques

Dernière mise à jour : juin 20


bonbons russe, confiserie soviétique
Bonbons et Confiseries Russes

Dans cet article je vous présente quelques friandises et bonbons soviétiques qu’on peut déguster encore aujourd’hui ; des bonbons légendaires et appréciés depuis toujours. Ces délicieuses douceurs qui ont embelli la vie des citoyens soviétiques, conservent jusqu’à présent leur qualité et leur goût et continuent à faire concurrence aux friandises modernes. Sans eux, le thé russe ne serait pas ce qu’il est, et ils y ajoutent un plein de nostalgie.



Petite histoire des bonbons soviétiques

Histoire des bonbons et confiseries soviétiques
Liste de Prix de Bonbons et Confiseries soviétiques

La grande variété et la belle qualité des confiseries proposées par le régime soviétique, contraste avec la pauvreté en finition des autres biens de consommation quotidienne. Il est certain que l’état utilisait les sucreries comme instrument de sa propagande. Elles étaient une preuve de l’efficacité des mécanismes que le pouvoir mettait en œuvre dans le processus d’unification culturelle puisque les confiseries étaient un produit rare et beau, et touchaient directement à l’affectif du peuple.

Ces confiseries étaient un fruit presque défendu, auparavant inaccessible, et la mise en avant du goût exquis et tant désiré permettait d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs mais aussi d’instruire les gens.

Tantôt tournés vers l’art figuratif, tantôt vers l’abstrait, les peintres comme Rodtchenko et Malevitch se servaient de ces commandes d’État bien payées au début de leur parcours d’artistes pour expérimenter leurs techniques et sources d’inspiration avant de mettre au point leur propre style devenu inimitable et témoin de leur temps.



Mes confiseries soviétiques préférées

Les caramels

Les caramels sont privilégiés, déclinés en formes diverses. Ci-dessous et de gauche à droite, les Caramels « Clé en or », le Caramels « Iris Kis-Kis », les bâtonnets « Bâtonnet Rot Front » et enfin les Caramels « Vzlotnaïa polosa »



Bonbons et chocolats russes
Pâte enrobée de chocolat


Les Bonbons et Pâtes enrobés de chocolat 

En 1939, l'usine de confiserie de Kroupskaïa à Leningrad (Saint-Pétersbourg), a commencé la production des bonbons au chocolat remplis d’une pâte aux noix « Michka na severe » (Ourson dans le Nord). L'image célèbre de l'ours blanc sur l'emballage est depuis restée dans toutes les mémoires et sur toutes les tables.




Histoire de l’usine « Octobre Rouge »


L’usine de confiserie la plus célèbre de Russie, Krasniy Oktiabr (Octobre Rouge), située en plein centre de Moscou, à la pointe de l’île Baltschug sur la Moskova, fonctionnait encore juste en face de chez nous avant le plan de refonte du quartier. Elle dispensait allègre, ses parfums délirants de chocolats et de sucres caramélisés et de pâtisseries, qui nous tordaient l’estomac d’envies et saturaient les narines. 


Usine de confiserie et bonbons à Moscou en Russie
Ancienne Usine de Confiseries et Bonbons Octobr'Rouge à Moscou

L’usine s’est en particulier fait connaître en 1966 avec « Alyonka » (Аленка), une plaquette chocolatée déclinée en différents parfums et fruits secs (ci-dessous).

Tablettes de Chocolat Russe Alyonka
Tablettes de Chocolat Alyonka

Après la fermeture de l’ usine en 2007, (car trop bien située en plein centre pour résister à la fièvre constructive), cette partie de l’ île sur laquelle elle était construite a été métamorphosée en centre pour noctambules, avec force restaurants et boites de nuit, bruyants et feux d’ artificiants jusqu’aux aurores.



Les Belevskayas : pastillas à la pomme et à la cannelle


La "Belevskaya Pastilla", inventée par le marchand Amvrosiy Pavlovich Prokhorov est une confiserie purement russe. Elle est fabriquée à partir de purée de pommes, passées au four, puis mélangée à du blanc d’ œuf monté en neige. Le tout est re-passé au four en composant des couches de 1 cm d’épaisseur jusqu’à atteindre 7 cm de haut.  La texture de la "Belevskaya Pastilla" est douce et délicate, est similaire à celle des guimauves. Bon c’est long à faire, mais si on a des pommes, des œufs et beaucoup de temps à perdre, pourquoi pas.


Belevskaya Pastilla rien que du fruit
Belevskaya Pastilla rien que du fruit fondant

La Série Diabolique des Halvas


Les Halvas se déclinent en différentes recettes TOUTES dangereuses. Selon la provenance, le Halva est fait de graines de sésame, d’ arachides, de graines de tournesol, pignons de pin, agrémentés par exemple de pistaches, pour achever le gourmand.

La pire de toutes les variantes : l’ enrobé de chocolat ! Maléfique !


Ci dessous de gauche à droite : 

Aux Arachides, L’emballage traditionnel, Aux Graines de Tournesol 

Halvas noisettes, arachides, sésame, tournesol
La Série Diabolique des Halvas


Churchkhela, le Bonbon traditionnel Géorgien

Ce bonbon traditionnel est extrêmement populaire. Formé de cerneaux de noix enfilés, puis plongés dans un délicieux jus de raisin concentré et épaissi avec de la farine. Enfin le bonbon en forme de saucisse est laissé sécher au soleil pendant deux semaines.


Chuchkhela, le delice traditionnel Géorgien
Chuchkhela, la friandise traditionnelle de Géorgie


141 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout