• Alain Mihelic

Les Territoires règlementés, Poutorana, Kamtchatka

Dernière mise à jour : mai 2

Il existe encore à présent, en Russie, des villes et même des régions tout entières dont la visite est restreinte pour les étrangers. Et il ne s’agit pas seulement des zones frontalières ou des villes industrielles et militaires fermées, ou il est presque impossible d'accéder accidentellement. La liste des territoires à visite réglementée comprend aussi des régions du Grand Nord, attrayantes pour les touristes, où vous pourriez admirer la vraie nature sauvage qui n’existe plus guère qu’ici.


Les Territoires règlementés comprennent :


- La péninsule de Taïmyr , incluant la ville de Norilsk, premier centre mondial d’extraction du Nickel, et le célèbre plateau de Poutorana (voir ci-dessous) ;

- Toute la région autonome de Tchoukotka (sa capitale est Anadyr ; les principales attractions sont les îles Wrangel, l’Allée des Baleines, la Terre François-Joseph, le parc national Bereguinia, le cap Dejnev ;

- La plus grande partie du Kamtchatka, y compris le volcan Klioutchevskoï (voir ci-dessous).

Et ce n’est pas tout, il existe des endroits de ce type dans 18 régions russes, de la région de Kaliningrad à l’Extrême-Orient.

Un étranger doit recevoir une autorisation particulière, pour visiter ces territoires.

et certaines compagnies aériennes ne vous vendront même pas de billet.

Si vous êtes venu à Norilsk pour le travail et souhaitez visiter le plateau de Poutorana en tant que touriste, ou vous voulez aller d'Anadyr au parc Bereguinia, vous devrez vous rendre aux bureaux de ces réserves et recevoir un laissez-passer supplémentaire.


Si vous êtes un simple voyageur, il est préférable de contacter une agence de voyage russe qui propose la visite de cette région. Dans la plupart des cas, seules les agences de voyages autorisées peuvent organiser l'entrée des touristes étrangers.

La planification de votre voyage doit avoir lieu à l'avance : il faut au moins un mois pour émettre un permis et, dans certains cas, jusqu'à six mois, selon les agences.

Le Plateau de Poutorana :

Le Poutorana est un des endroits les plus inaccessibles de Russie, c’est un massif volcanique recouvert de forêts, de lacs et d’un fourmillement de cascades.

Sur la carte ci-dessous, il constitue la partie Nord du plateau de Sibérie centrale, dans sa partie la plus élevée.


carte, Sibérie centrale, Poutorana, Kamtchatka, nature sauvage
Au Centre, le Plateau de Sibérie, à l'Extrême Est, le Kamtchatka

Sur la photo suivante, le Poutorana et ses canyons

nature vraie, Poutorana, tourisme exotique, extrême

Jusqu'à une époque récente, seule l'ethnie locale, les Evenks, parcourait la région avec ses troupeaux de rennes. Faut dire aussi que sa dimension impose : c’est une demi fois la France ! Avec ses 25 000 lacs, des cascades jusqu’à 110 mètres de haut, des gorges et vallées parmi les plus profondes du monde !


nature vraie, Poutorana, tourisme exotique, extrême
Spectacles Rugissants

Il faut quand même être prêt aux fantaisies climatiques : le temps y est imprévisible, et les rudes Hivers Sibériens se transforment en étés étouffants où sévissent les moustiques accablants et harcelants. La neige peut parfois tomber à la mi-juillet. L'automne est le meilleur moment pour visiter ces lieux, extrêmes nordiques, quand on peut profiter des couleurs vibrantes oscillant entre le rouge et le jaune et savourer les innombrables baies sauvages, alors que les essaims de moustiques ont tendance à vous laisser respirer un peu.


Poutorana, canyons, gorges, cascades, nature sauvage
Gorges Coloradesques

Photo Vassily Sarana


Le meilleur de Poutorana dans cette excellente video de Vassily Sarana photographe :

https://youtu.be/aHB9coxWtP4


Poutorana, tourisme, Sibérie centrale, nature sauvage
Plus dure sera la chute !

Photo : Russia Beyond


Kamchatka et le volcan Klioutchevskoï :

Le Cône, point culminant de la péninsule (4 830 m), appartient à un groupe formé de 14 volcans, et 4 d'entre eux dont le Klioutchevskoï, sont encore actifs. Sa dernière éruption sérieuse remonte à 2016.

Depuis 2001, tous ces volcans font partie du Parc Naturel du Volcan Klioutchevskoï, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce parc est surnommé « la terre de feu et de glace » en raison de la présence des plus grands glaciers du Kamtchatka, 47 au total. Il renferme également sept sites classés. Le parc est entouré de vallées pittoresques et de lacs.

Le Kamtchatka c’est aussi la plus grande population mondiale d’ours, les rivières les plus poissonneuses (saumons à bosse), une végétation luxuriante et géante, des sources d’eaux chaudes, des geysers, des produits de la pêche extraordinaires.

tourisme, Kamtchatka, nature sauvage, volcans
Nuages lenticulaires et Cône glacé

tourisme, Kamtchatka, nature sauvage, volcans
J’ai décidé d’arrêter de fumer qu'il disait

Ci-dessus, l’Éruption de 2016,


ci-dessous, le gigantisme de la nature.


tourisme, Kamtchatka, nature sauvage, fruits de mer, gigantisme
Araignée du matin.....

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout