• Alain Mihelic

Les Garages post Soviétiques

Mis à jour : juil. 10

En époque Soviétique, il n'y avait pas de voiture, donc pas besoin de garage.


On a donc conruit les immeubles neufs, sans prendre en compte cette possible nécessité. Ce qui n'est pas aberrant d'ailleurs dans la mesure où le système visait à promouvoir le collectif plutôt que l’individuel.


En conséquence, lors de l’ouverture en 1991 et de l'afflux de véhicules, le problème de stationnement s'est clairement posé. Comment stationner sa voiture près de chez soi ? et surtout comment la protéger des intempéries en particulier l’ hiver ? et préserver des malfrats en toute saison ? C'est logique de se préserver une place de parcage, qu'on entretiendra été comme hiver, et de se défendre des truands ou des déprédations.


Alors naîtront par million des cohortes de garages plus ou moins improvisés , autour des immeubles, sur les parcs et aires de jeu pour enfants, parfois dans des zones attribuées ou acceptées par l’administration. Et chacun venait, en fonction de ses moyens et de ses goûts, se construire un abri-char, qui en parpaing, qui en tôles ondulées, qui en plaques de métal planes, soudées en place, qui en fibrociment, qui en brique pour les plus audacieux. Il n'en reste aujourd’hui que très peu.


Garages en union soviétique, garages en Russie, URSS
Ces garages servent aussi de panneaux d'affichage

La préfabriquée en tôles ondulée ici au premier plan (photo ci dessus) a connu un franc succès, avec une moitié se soulevant pour permettre l’accès du conducteur. Riquiqui mais efficace.


improvisation, construction, garages en Russie, URSS, Union Soviétique
Le conteneur, pour quel contenu ?

Le conteneur maritime de récupération a connu son heure de gloire, mais il était cher et difficile à trouver. Tout au fond sur la photo ci dessus vous trouverez la version maçonnée (pour l'’élite).


Garages en Russie, Union Soviétique, URSS, Russie,
Un simple abri pour passer l'Hiver

En début de file à droite, remarquez la cheminée pour ce garage double. Résidence secondaire ?


 Union Soviétique, URSS, Russie, garage en Russie, uniformité, entretien, tenue, allure,
Garages proprets et bien entretenus à l’entrée du village

L’uniformité des tons en un consensus détonnant. Et très sincèrement je trouve cela très esthétique.


 Union Soviétique, URSS, Russie, garages en Russie, abris, ateliers, disparates, irréguliers
Variété des formes et des tons

ici, Ça fleure bon l’improvisation des moyens et des méthodes.



 Union Soviétique, URSS, Russie, garages en Russie, emplacements a louer, alignement, identité
En Ville, organisation privée. Emplacement à louer

Ici la réalisation tient du coron des Houillères du Nord, en France, tous « alignés par soucis d’égalité ».


La fin d'une époque :


Puis, il y a une dizaine d’années, l’administration a trouvé anormal, à la fois ces excès de liberté et cette pagaille organisée. Les trottoirs ont été graduellement nettoyés de leurs incongruités, les aires de jeu débarrassées de ces constructions disparates. Évacuations, destructions, asphaltage, gazonnage se sont succédés, et une première forme d'indépendance rognée. L’esthétique y a gagné sans aucun doute.


Garages dans le Grand Nord

Ces chancres sympathiques, ne subsistent aujourd’hui que dans de rares zones, éloignées des lieux d’ habitation. Elles servent encore de garage pour véhicules, mais surtout de dépôt, de bric à brac, et parfois d’ atelier estival.

Posts récents

Voir tout