top of page
  • Photo du rédacteurAlain Mihelic

La Tour Ostankino en Feu !

Dernière mise à jour : 2 mai

Parlons aujourd’hui d’une des attractions de la ville de Moscou, qui a bien failli disparaitre : la tour de télévision Ostankino, créée par l'ingénieur Nikolai Nikitin.

La tour d'Ostankino, construite en 1967, est restée pendant une décennie la tour la plus haute du monde (540 mètres), avant d'être dépassée, mais de quelques mètres seulement, par la tour de Toronto (553 mètres).

La Tour de television, en Rouge et Bleu

Le Rouge et le Bleu


Cette immense structure est devenue l'un des symboles de la ville.

Fait intéressant, son embase, curieusement façonnée en une fleur de lys inversée, ajoute une touche d'élégance à son impressionnante stature.


Le pied de la tour Ostankino

C’est le Pied !


La Tour Ostankino en construction

Érection Majuscule !


La Ville de Moscou en 1967

La Ville telle qu’en 1967

Photo Pirogov


En plus de sa fonction technique d’émetteur de canaux de télévision et de radio, la tour sert également de site touristique et de divertissement :


  • Elle est dotée de plates-formes d'observation, offrant des panoramas à couper le souffle.


Ta terrasse d'observation

  • elle abrite également un restaurant d'exception, le fameux « Septième Ciel ».


Imaginez-vous déguster des mets délicats tout en contemplant la splendeur de la capitale, l'ensemble des Terrasses et Salles dansant doucement dans une rotation permanente.


Le Restaurant 7 eme Ciel d'Ostankino, en 1967

Le Restaurant 7 eme Ciel d'Ostankino, en 1967.


La Tour Emblématique Ostankino prend Feu


Le 27 août 2000, la tour Ostankino prend feu : un violent incendie s'est déclaré, menaçant la structure même.

Le Brasier a débuté vers 15 heures à une altitude de 460 mètres, là où se trouve le début de la flèche.

Le Feu s'est rapidement propagé vers le bas en suivant le conduit de 1,5 mètre de diamètre qui rassemble les câbles d'alimentation électrique.

Les câbles en fusion, en laissant échapper des déchets brûlants, ont provoqué de nouveaux foyers aux étages inférieurs.

Le Feu a progressé et a atteint un point incroyablement bas, jusqu'à la hauteur de 120 mètres.


L'Incendie de la tour de télévision d'Ostankino

L'Incendie de la tour de télévision d'Ostankino

Photo Pirogov


Il n'a été possible de circonscrire l'incendie que dans la soirée du 28 août.

Les flammes ont sévèrement endommagé les équipements de radio et télévision ainsi que le complexe du restaurant « 7eme Ciel ». L'établissement de restauration n'a re-ouvert qu'en 2016.


Presque immédiatement après le début de l'embrasement, Moscou s’est retrouvée pratiquement sans chaînes de télévision.

La tour d'Ostankino retransmet en effet en temps normal les émissions des douze principales chaînes de télévision russes, privées comme publiques, ainsi que les émissions de plusieurs radios.

Seules les chaines Stolitsa et TNT ont continué à diffuser leurs programmes, car leur émetteur était situé sur une autre tour, sur le pôle Oktyabrsky. L'équipement complet de toutes les chaînes de télévision n'a été remis en état de fonctionner qu'à la fin du mois de novembre 2000.


Vue saisissante de l'incendie

Le Rouge et le Bleu


Les Causes de l’Incendie :


La tour Ostankino a été conçue en 1967, et certains écarts par rapport aux normes de construction plus modernes ont été relevés lors des investigations, ainsi que des déficiences dans la remise à niveau.

En particulier, plusieurs entorses aux règles de prévention des incendies ont été constatées.


La tour a de plus été singulièrement alourdie par l'installation au début des années 1990 de nombreux relais supplémentaires retransmettant de nouvelles chaînes nationales, locales ou privées de télévision et de radio.


Les services de communication gouvernementaux ou militaires sont eux aussi venus surcharger la construction et il a fallu ajouter plusieurs étages intermédiaires à la structure de l'édifice pour permettre le déploiement de cet arsenal.


Selon les constatations des pompiers, c'est vraisemblablement l'un de ces puissants câbles d'alimentation, installés à cette occasion qui a été la cause initiale de la catastrophe.

Un court-circuit, et le feu s'est très vite propagé a quasiment tout le bâtiment.


Un pompier au restaurant 7eme Ciel

Un pompier au restaurant 7eme Ciel après avoir terminé la lutte contre l'incendie.

Photo Velenqurin


Sur le Vif :


De l'extérieur, le feu prenait des allures irréelles, vomissant une énorme fumée noire. J’ai pu l’observer à loisir, car à ce jour-là, je roulais sur le viaduc situé en fin de prospect Mira vers le Parc des Expositions. Meilleur belvédère y’avait pas. Intrigant. Désolant. Affligeant. Consternant.


Au Résultat :


Plus de la moitié des 150 câbles d'acier qui assurent la stabilité de la tour ont été endommagés, une cinquantaine d’entre eux se sont rompus, et les risques d'effondrement étaient réels.

La question, de savoir si la tour devrait être totalement démolie ou simplement reconstruite, est restée posée pendant de longs jours, le temps de comprendre et apprécier l’étendue des dommages subis par les câbles et la structure béton elle-même.


Panache de fumee noire sur la ville

Suivez mon Panache noir !


Malgré les défis, la tour Ostankino a été restaurée et modernisée, accueillant depuis lors des millions de visiteurs venus admirer son panorama unique. Au cours des 30 dernières années d'existence de la tour Ostankino, plus de 10 millions de personnes ont visité sa plate-forme d'observation ainsi que le «7eme Ciel», le restaurant à nouveau très en vogue.


L’Aiguille d'Ostankino perçant les Nuages

L’Aiguille perçant les Nuages


Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page