• Alain Mihelic

Le Baiser à la Russe

On connait et on apprécie le French Kiss, dans la continuité du baiser de Zézette, cher à Pierre Perret, mais sauteriez-vous a langue déployée et canines retroussées sur le Baiser a la Russe ?


Erik le Goulu, Brejnev le Joufflu


Mis à la mode par Léonid Brejnev, ce baiser portait même son nom, le "triple Brejnev". Purement protocolaire, totalement asexué, ce baiser symbolisait l’amitié et la fraternité.

La photo de son baiser échangé avec le dirigeant est-allemand Erick Honecker en 1979 avait fait le tour du monde avant d’être reprise en fresque sur une partie du mur de Berlin.

Autres temps, autres mœurs, ces baisers "à la russe" ont disparu. D’aucuns le regretterons.

Et pourtant, au cours des siècles passés, le baiser simple, triple ou sur la bouche, comme signe de fraternité et d’amitié, accompagnait la vie des Russes en de multiples occasions. Les voyageurs d’Europe Occidentale en Russie au XVIIème siècle sont nombreux à traduire leur étonnement devant l’empressement des Russes à s’embrasser.

Le baiser faisait notamment partie de l’étiquette de bienvenue dans la société russe.


J’essaie à ma façon, avec mes pauvres moyen, de conserver les traditions, et j’embrasse invariablement mes invitées féminines de 3 baisers goulus sur les joues, et cela provoque depuis toujours des gloussements, des commentaires à la fois enchantés et un peu gênés, comme si je lançais-la une invite.

Cela laisse les messieurs sur leurs gardes, car tous ces glabres pressentent qu’un baiser sans moustache est comme un plat sans sel.


Finalement, le nouveau baiser "à la russe" serait peut-être à chercher dans ce service original et unique au monde, créé à Moscou par 2 entrepreneurs assez chauds : la livraison de baisers et de câlins. Pour la Saint Valentin, "Kisses Delivery Service", assure la délivrance, sur simple appel ou envoi de mail.


He ! On peut rêver Non ?


Le service ouvert pendant tout le mois de février et mars, concernait tout type de client, peu importe l’âge, ou le sexe. L'étreinte coûtait 300 roubles, et le baiser délivré sur la main ou la joue 500 roubles.

Avis aux amateurs !


Le Bizé

Non ce n’est pas un hommage mal orthographié à l’auteur de Carmen !


En plus de s’embrasser ou de recevoir une livraison de baisers, le 14 février, les amoureux peuvent aussi dévorer à pleine bouche un « безе » (bizé), nom donné par les Russes, à la meringue.


Bon Bizé de Russie



Pour l’anecdote, il existe depuis quelques années à Moscou, une chaine de Magasins Chocolatiers, appelés « French Kiss », de quoi nous rendre la politesse.



Production Chocolatée de « French Kiss »


Celui-là deploie les babines du pro du Bécot

40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout