• Alain Mihelic

Les Toilettes ou « de l’usage étrange des toilettes »

Dernière mise à jour : juin 17


Un usage étrange des toilettes en Russie.
Un usage étrange des toilettes en Russie.

Les Toilettes ou « de l’usage étrange des toilettes »

En ce temps-là (1990-2000), dans les lieux publics comme privés, le papier toilette usagé et dûment enduit et décoré de matière, n’était pas jeté dans la cuvette, mais soigneusement déposé dans un seau, disposé juste à côté. Le personnel de service ou les volontaires, se chargeant ensuite de transporter ces pestilences vers la poubelle extérieure. Cette habitude surement techniquement justifiée (?), dans ces jours incertains, s’est heureusement perdue ; cependant, je connais des Babouchkas qui persévèrent et s’obstinent dans cette douce habitude prise depuis l’enfance.

Les toilettes russes et leurs particularités.
Des toilettes russes super cosys douillettes insonorisettes.

En fait, au temps du communisme fleuri, le papier toilette était inconnu. Le pékin de base utilisait donc tout ce qui lui tombait sous la main, si l’on peut dire. On y allait de son « Izvestia »*, ou de sa « Pravda »*, découpées en petits carrés adaptés à la taille du popotin et de la production. On y voyait aussi parfois chez les particuliers, des morceaux de tissu à réutilisation courante et multiple, après re-lavage, telles les couches pour bébé en usage dans nos contrées avant l’apparition pas si lointaine de la couche-culotte jetable. Dans les restos chics et les avions, un papier glacé absolument non absorbant était à disposition. C’était là le summum de la torture et de imbécillité, car pour un résultat incertain il fallait en dérouler-sacrifier 2 mètres.

Il est de ces petits conforts du quotidien dont la privation est cruelle. *Journaux

50 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout