• Alain Mihelic

Epiphanie, Theophanie ; Baptême dans l’eau glacée, on est loin de l’eau du Jourdain!

Dernière mise à jour : avr. 23

Baptême dans l’eau glacée, on est loin de l’eau du Jourdain :

Dans la nuit du 18 au 19 janvier, l’Église orthodoxe russe célèbre la fête de la Théophanie (en russe Krechtchénié), le Pope béni l’ eau en y plongeant le crucifix. À partir de ce moment et pour les 24 heures qui suivent, l’ eau dans tous les bassins – et plus tard, celle du puits et du robinet – est considérée comme sainte. Elle sert à se laver, à boire et on en remplit des récipients pour en ramener chez soi, afin de protéger la maison et soigner les malades.


Bénédiction, épiphanie, théophanie, pope, sainte, protection, Kréchtchénié
Sanctification de l’eau

Ce rite s’ accompagne dans la nuit suivante, de baignades dans le «yordan» (un trou en forme de croix, percé dans la glace) en souvenir du Baptême du Christ dans le Jourdain.

Cette tradition remonte apparemment à des temps du pré-christianisme, chez les Scythes (Voir Article « Art des Steppes ou Art Nouveau »).

Epiphanie, Theophanie, ferveur, Yordan, croix, glace, bain
Yordan en grand apparat

La fête de Théophanie est le pendant orthodoxe de la fête de l'Épiphanie chez les catholiques, mais ici la ferveur populaire va nettement plus loin que la simple dégustation d’ une galette.


Embouteillage :

En vingt ans, le nombre des prétendants à la baignade est passé de ultra confidentiel à une démonstration non seulement de mode mais aussi de force. À Ostashkovo près de chez nous, l’ église de la résurrection, lieu de pèlerinage assez reconnu, accueille sur les berges du lac-réserve d’eau, une foule de plusieurs milliers de baigneurs entre minuit et 3 heures du matin. Vous pouvez imaginer la noria de voitures, passablement mal garées, sur une petite route de campagne à 2 voies. A l' hiver 2018, on estimait, rien que pour Moscou, le nombre de plongeurs à 160 000 !

Un retour tardif de la grand-ville, nous a fait tomber dans ce traquenard de l’ embouteillage. Il nous a fallu une heure, pour parcourir les 2 kilomètres entre le lieu de culte et notre maison, à cause de l’ insouciance, de la désinvolture, et parfois de l’ outrecuidance des culs bénis, qui se sentant en nombre et en force, ne respectent plus rien. Un pauvre gendarme s’ évertuait à mettre un peu d’ordre dans le barnum, courant en tous sens pour convaincre les dévots de se garer sur le bas-côté plutôt que sur l’ asphalte.


Russie, Epiphanie, bain glace, guerison, maladie
En Nocturne, encore plus impressionnant

Des tentes de déshabillage sont aménagées près du yordan et un thé chaud est servi aux survivants. Le bain se prend en maillot et les participants s’ immergent 3 fois sous les ovations de la foule.

Au-delà de la preuve de foi ou-bien du défi entre amis, la raison première pour laquelle certains se jettent à l’eau repose sur la croyance que les baignades de la Théophanie facilitent la guérison de plusieurs maladies, attribuant ainsi des vertus miraculeuses à cette eau bénie par le pope.


Russie, Epiphanie, ferveur, voyeurs
Noel au Balcon, Pâques aux tisons

La ferveur est impressionnante et palpable. Ces images de fanatisme qu’il soit religieux, ou autre, me mettent mal à l’aise, sentiment d’ incontrôlable, d’ irraisonnable, pour tout dire de dangereux.


Epiphanie, Russie, Theophanie, devotion, eau glacee
Comment ne pas tomber en dévotion ?

L’enthousiasme des spectateurs émoustille le zèle des baigneurs. Le spectacle des ablutions, permet parfois de réchauffer les yeux, appréciable par ces températures.

La tradition consistant à se baigner dans de l’ eau sacrée n’était pas très largement répandue au départ. Elle ne concernait que ceux qui, comme le voulait la tradition païenne, se déguisaient pendant les douze jours saints qui suivaient la Noël orthodoxe (le 7 janvier). Ils portaient des masques d’animaux et amusaient la population par des koliadki (chants).

Pour l’Épiphanie, ils devaient « se laver de l’ image de la bête » en plongeant dans l’eau bénie glacée. Au fil du temps, la coutume s’est élargie et s’ est dotée de croyances selon lesquelles l’ homme qui se baigne pour la Théophanie lave tous les péchés accumulés au cours de l’année.


Epiphanie, Theophanie, laver les Pêchers, ablutions
Lave tes Pêchés mon frère et frotte fort

Les ablutions :

N’oubliez pas vos sandales, une serviette, un maillot de bain et des vêtements chauds et secs.

Trempez votre corps progressivement. Quand vous arrivez à hauteur de la poitrine, retenez votre respiration et immergez-vous trois fois. Sortez rapidement de l’eau. Pas la peine de nager si c’est votre première expérience.

Les novices ne doivent pas rester dans l’eau plus de 10 secondes. Sortez et frottez votre corps avec votre serviette avant de vous habiller. Ne vous roulez pas dans la neige : c’est une distraction pour les plus expérimentés ou les plus fadas.


Morgis : les russes appellent « les morses » (моржй), ces gens qui se plongent dans l’eau glacée l’hiver et ce, quelles que soient les conditions météo, et indépendamment de toute notion de culte, juste pour se fortifier disent-ils … oui oui y'en a !

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout