• Alain Mihelic

Amulettes Pour La Maison

Les amulettes font partie de l’arsenal potentiel, de protection de la Maison, et cet espace est plus l’apanage des femmes, puisqu’elles sont les gardiennes du foyer et par là, sont responsables de l’intégrité de la famille, de sa santé, de sa préservation. Elles emploieront tous les moyens pour atteindre ce but.


Variation sur "Lunnitsa", par Anna Osipova

Photo : creative–made-by-anna-osipova.livemaster.ru


Cet article vient en complement de l'Article : AMULETTES et TALISMANS


À notre époque, les amulettes pour la maison et leur signification n'ont pas perdu de leur pertinence, de nombreuses femmes utilisent les connaissances des arrière-grands-mères pour aider à assurer la paix et la prospérité du logis.


Depuis les temps anciens, les gens ont acquis des connaissances et des méthodes simples pour empêcher l'invasion de la maison par de mauvais esprits.


L'espace de la maison se compose de plusieurs pièces séparées, et chacune a besoin de protection.

Protégez les portes, les ouvertures de fenêtres, les locaux techniques.


Chat Noir, Chat Grin


Dressons une liste des principales Amulettes sur lesquelles on peut compter pour dompter forces obscures :


· Un Fer à cheval pour repousser les mauvais esprits et attirer le bonheur


· Un Balai pour précipiter l’expulsion des mauvais esprits


· Des Cloches pour effrayer les mauvais esprits


· Des Sandales en Fibres contre le mauvais œil et pour le Domovoï (voir Article «Les Esprits de la Maison ») (et Article « Les Laptis, entre Sandales et Espadrilles » ).


· Des Cruches et pots en argile comme gardiens des lieux


· Des Graines et Fruits de la terre


· Des Symboles de Protection


· Des Poupées de Protection (Poupées Motanka)


· Une Girouette


· Des Plantes protectrices


Autrefois, les gens construisaient des maisons de leurs propres mains et effectuaient différents rites de protection avant meme de poser les soubassements. Par exemple, avant d’ériger les murs, des pièces de monnaie étaient enterrées dans la tranchée de fondation, une branche d'épicéa et de l'ail, étaient déposés sous le futur seuil.


Le Seuil faisait l’objet d’une attention et de protections particulières, en tant qu’entrée potentielle principale des forces du mal.


Pour empêcher les mauvais esprits de pénétrer par les fenêtres, elles ont été faites petites. Des bouquets d'absinthe et de millepertuis étaient suspendus aux cadres et, la nuit, toutes les fenêtres et les portes étaient scellées du signe de la croix. Les Garnitures extérieures des fenêtres étaient sculptées de motifs de défense contre les forces négatives.

.


LA VALEUR DES AMULETTES


Le FER À CHEVAL


Cette amulette était toujours accrochée au-dessus de la porte, coté intérieur. Le fer à cheval servait de protection contre les mauvais esprits et attirait le bonheur dans la maison. De par sa forme en demi-cercle, le fer à cheval a une action protectrice. : selon les anciennes croyances, les mauvais esprits tournaient en rond autour et le cercle brisé ne leur donnait pas la possibilité d'entrer dans l'habitation.



Dressé sur son destrier, c’est le Fier à Cheval


Ce qui compte, c'est la position du Fer à cheval au-dessus de la porte - jambes vers le bas ou vers le haut. Si les jambes sont tournées vers le ciel - il y aura du bonheur dans la maison, si elles sont dirigées vers la terre – c’est une protection contre les personnes mal intentionnées. Le Fer à cheval était toujours cloué par un seul clou ; lors du rituel pour sa mise en place, des paroles protectrices étaient prononcées.


Dans les conditions modernes, il est permis d'accrocher un fer à cheval décoratif a la place d’un véritable arcelet.



Les BALAIS


C’est l'amulette la plus célèbre et la plus commune qu’on peut trouver dans chaque maison. Le balai doit toujours être debout avec la partie fouet vers le haut afin de dissiper les énergies négatives et d'attirer le bien-être.


Selon les croyances populaires, le balai et le Domovoï s’apprécient beaucoup (voir Article « Les Esprits dans la Maison »).


Ceci est un Grand Balai, un Balai Bolchoy


Le balai nettoie non seulement la saleté physique, mais il chasse également les énergies négatives. Par exemple, après le départ d'un invité non désiré ou agressif, les paysans « balayaient toujours le sol » en prononçant des formules appropriées.


Comment transformer le simple balai du commerce en une puissante amulette ?


Achetez un balai avec lequel vous ne balayerez pas le sol. Placez-le contre le mur et allumez une bougie à côté. Tenant un fil vert dans votre main, dites : « Tu es l'amulette la plus forte. Tu vas balayer tous les mauvais esprits, et en nettoyer la maison. Sois le protecteur de la maison pour toujours".

Après avoir énoncé ces paroles, attachez le manche du balai avec un tel fil et placez-le près de la porte d'entrée.


Voici le Mini Balai, le Balaineau



Les CLOCHES


Le timbre de la cloche fait peur aux mauvais esprits. Autrefois, les cochers ne sortaient pas sans cloches avant de prendre la route.


Les cloches sonnaient aussi au temps des épidémies, faisant fuir les mauvais esprits (les virus). Toute analogie avec une situation actuelle serait hasardeuse, pourtant force est de constater que depuis quelques années on a amené beaucoup de cloches a l’Élysée, dont la plupart sont fêlées.


Mais quelles Cloches !


Les CHAUSSURES en RAPHIA : les Laptis


Ces anciennes chaussures de paysans avaient aussi une valeur protectrice. Le Domovoï était parfois logé dans des souliers de raphia afin qu’il défende la maison et attire la prospérité.

Les vieilles sandales en fibres étaient considérées comme une protection efficace de la maison contre le mauvais œil. Dans les conditions modernes, vous pouvez acheter des chaussures décoratives en raphia et les accrocher au mur.


Voir Article « Les Lapti, entre Sandales et Espadrilles »



Vieilles Sandale contre un coup de Pompe


Les POTS D'ARGILE


Des pots étaient accrochés à la palissade ou au grillage de la clôture, pour se protéger du mal. . Les Pots matérialisaient les "gardiens" protégeant la maison.


Parfois, les Pots servaient de substitut à la tête d'un épouvantail, pour la même raison.





Pots glabres, pots lisses. Pot blême, Pot terne.


La forme du pot ressemble à un entonnoir qui attire l'énergie négative éloignant les querelles et les ennuis domestiques. Pour neutraliser plus complètement le mal, des gousses d'ail étaient placées au fond de la cruche.



Les SYMBOLES DE PROTECTION


Les Slaves attachaient une importance particulière au symbolisme. Le symbole solaire, le Kolovrat, un cercle avec un point de radiation au centre, était en haute estime. La croix gammée (ou свастика) ornait les moulures des fenêtres, et elle était représentée sur les portails en bois et était utilisée en broderie sur les vêtements, comme symbole porte bonheur et de chance.

Voir Article : « Les Amulettes Slaves les plus Puissantes ».


Pour la même raison, un pain particulier était considéré comme protecteur, celui dont la forme ressemblait à un cercle solaire. Ce pain était toujours cuit lors d'occasions spéciales, pour les vacances, les mariages, les jours de fête.


KOLOVRAT


Deux autres figures géométriques - le triangle et le losange - avaient également une valeur protectrice.



Les BRODERIES


Afin de protéger une personne des mauvais esprits, des signes et des motifs spéciaux étaient brodés sur les vêtements. Le dessin suivait les bords des vêtements : le col de chemise, la ceinture, les manches, les franges de robes.


Il était important que ces ornements soient brodés par une main amie. On croyait que les choses faites par les mains de parents proches avaient le plus grand pouvoir.


Ces ornements étaient si importants, qu’ils ont atteint un niveau de perfection classé au rang d’un art. Les brodeuses russes paraient les vêtements de perles, d’argent, d’or, de fils de soieet étaient capables de créer des motifs d’une grande difficulté et d’une grande diversité.


Costume folklorique russe, porté par les filles de Ryazan au 19e siècle.

Alexey Bushkin/Spoutnik


Les signes sacrés Slaves étaient des symboles tels que :


· Le Cercle avec une croix à l'intérieur (barrage au mauvais œil),


· La Spirale (symbole de l'univers),


· Le Croissant (représentant la fertilité),


· Les Épis de maïs (le bien-être).


Souvent, dans les motifs de broderie, on peut également reconnaître des images de dieux païens :


* Makoshi (la maîtresse de la fertilité et de la maison) tenant un fuseau à la main, avec lequel elle tisse le destin,


* Rozhanitsa (patronne de la procréation),


* Svarog (amulette masculine pour les artisans),


* Veles (un talisman pour les agriculteurs).


Variante 1 : Makoshi


La couleur rouge de la broderie était considérée comme la plus forte - chaque conte de fées russe raconte comment les filles tissent des rubans écarlates et tressent des Fleurs.


Variante 2 : Makoshi



Variante 3 : Makoshi


Après la révolution de 1917, lorsque beaucoup de femmes issues de la noblesse ont dû fuir vers l’étranger, c’est la broderie qui leur a permis de survivre. La princesse Maria Pavlovna a fondé à Paris, la célèbre Maison de broderie russe Kitmir.

La Maison donnait du travail à une centaine de brodeuses issues de familles aristocratiques. Chanel était leur cliente. C’est ainsi que la broderie a fait son apparition dans le monde de la Haute couture parisienne.



L' ARBRE PROTECTEUR

Le Sorbier des Oiseleurs était souvent planté sous les fenêtres de la demeure. On pensait que son énergie éloignait les mauvais esprits. Ses branches étaient utilisées comme amulette forte contre les influences maléfiques.


Sorbier des Oiseleurs en Fruit


Sorbier des Oiseleurs détail du Fruit



Les POUPÉES PROTECTRICES MOTANKA


La magie des figurines en tissu a des racines anciennes. Dans chaque maison slave, ces poupées colorées remplissaient diverses fonctions :


· Poupées pour l’amusement des enfants. Elles n’ont pas de base magique


· Poupées de charme pour le Rituel, qui ont pour office de protéger des forces du mal, aider aux travaux et aux tâches ménagères, soigner les maladies, renforcer les liens familiaux.


Vaudou ? Impressionnantes Poupées sans visage


Ces poupées sont fabriquées selon une technique particulière et ancestrale, en suivant scrupuleusement une séquence rituelle. De la paille, des fils ou des morceaux de chiffons servent de matériau de base. Il faut coudre des poupées sans ciseaux ni aiguille.


Ces poupées de chiffon sont sans visage (on croyait qu'un mauvais esprit pouvait passer par le visage et surtout par les Yeux). Les poupées étaient vêtues de costumes traditionnels brodés et des fils rouges étaient souvent noués autour de leur tête. A la place du visage, une croix, ancien symbole du soleil, pouvait être brodée.


Lors de la fabrication du Motanka, une fonction de protection particulière lui est attribuée. Par exemple, incorporer du grain dans la poupée apporte l’espoir d’une récolte généreuse.


Plantureuse Mère des Récoltes


Il existe aussi des poupées à usage unique pour se débarrasser des ennuis ou des maladies. Elles sont destinées à être brûlées. Le fluide de la maladie doit passer dans la poupée par des formules idoines, puis est détruit par la flamme.



Le SEUIL


Au stade de la construction d'une maison, des amulettes de protection étaient déposées sous le seuil. Les habitudes régionales variaient et chacune avait son propre style d’amulettes, mais le plus souvent, il s'agissait d’un objet de pointu comme un couteau ou de petites pierres aigues gravées de symboles de protection. Une amulette était également accrochée au-dessus du seuil, tel un fer à cheval, un brin d'absinthe, de l'ail, ou bien les gens dessinaient simplement des signes protecteurs éprouvés.


Le Seuil, comme une Amorce, un Début



Des Ornementations, pas uniquement pour la beauté


Les Encadrements des fenêtres des Izbas paysannes, sont systématiquement ornés de décorations en bois découpé ajouré et de sculptures. Plus rarement cette parure s’étend au retour de toiture.


Figures, Parures, Sculptures, Enjolivures


Mais cette tradition encore très vivace aujourd’hui ne concerne pas que l’esthétique.

Chaque signe, symbole et motif est chargé d’une signification sacrée qui remonte aux temps anciens du paganisme.


On voit ainsi sur les Chambranles (Nalichniki) des maisons villageoises neuves ou décrépies, tout une symbolique destinée à repousser les mauvais esprits et les mauvaises gens.


Chambranles de Protection, Symboles, Totems, Allégories.


Pour se protéger du "mauvais œil", les Slaves ont décoré les chambranles de leurs fenêtres de sculptures. Au centre du linteau, un demi-disque avec des rayons divergents représentait le soleil symbole de la vie.


Ornements, Guirlandes, Fioritures, Décorations.



Une image de Cheval symbolisait le dieu païen Perun, et donc la maison était sous la protection de ce Dieu.


Le Coq était également représenté car il chasse les ténèbres qui abritent les forces du Mal.


Le Cerf (chef de clan), une tête de Cheval étaient traditionnellement sculptés, parfois on trouvait des Serpents fantastiques à gueule ouverte ou des Monstres à cornes (gardiens de la frontière entre le monde des vivants et le monde des morts).


D'autres éléments extérieurs de la maison étaient également décorés, comme le porche, les balustrades, les arêtes du toit. Dans les régions du nord, des figurines de Cygnes, seigneurs des eaux, étaient représentées.


Fais-moi un Cygne !


Enfin il était impératif de munir les fenêtres de la maison de rideaux afin que le « mauvais œil » ne puisse pas voir à l’intérieur.


Cet art reste de nos jours très prisé et voici en démonstration une partie du choix, dans l’atelier du menuisier du village :


Ornements en attente de Fenêtres



AMULETTES MODERNES


À notre époque, de nouveaux charmes pour la maison sont apparus :

· Les clés

· Les vases

· Les cintres


Les clés symbolisent l'ouverture ou la fermeture. Quand la porte est ouverte, on peut proférer les paroles : « J'ouvre la porte à la lumière et au bien ». Lors de la fermeture, les mots rituels sont énoncés : "Je ferme le portail contre les tourments et le mal."


Un vase peut servir de symbole de richesse et de prospérité. Pour ce faire, remplissez un grand vase (de préférence en cristal) de pièces de monnaie ou d'eau pure. L'eau doit être changée souvent pour éviter sa dégradation.


Le cintre sert de détecteur de problème. Moins il y a de vêtements suspendus dessus, moins il y a de problèmes dans la maison. Par conséquent, retirez des porte-manteaux tout ce qui n'est pas nécessaire.


Il faut ajouter que :


· Pour ne pas risquer d’attraper un mauvais esprit de passage, on sait qu’il vaut mieux ne rien sortir de la maison à la nuit tombée, en particulier les poubelles.


· On ne garde ni bouteilles vides, ni clés, ni monnaie sur la table de la maison.

Voir Article «Superstitions».



EPILOGUE


Enfin, en conclusion de cet article frisant l’ésotérisme et l’occultisme, précisons que certaines personnes se débarrassent définitivement des mauvais esprits, simplement en cessant de croire aux forces obscures.


Dès que vous commencez à penser que des esprits maléfiques, des démons et d'autres créatures des enfers existent, ils commencent immédiatement à vous chatouiller, vous agacer, vous incommoder. Mais si vous arrêtez de croire en leur existence, ils disparaissent immédiatement et ne vous dérangent plus.



Sources :


https://slide-share.ru/obrazi-motivi-ornamentakh-narodnoj-vishivki-630965

https://duhmaga.ru/amulety-talismany/kukla-motanka.html

https://allrus.me/wp-content/uploads, pour certaines photos

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout